top of page

Détection, caractérisation, épidémiologie, et lutte
contre les maladies à virus de la pomme de terre

La pomme de terre est une culture sensible à une quarantaine de virus dont le virus Y (Potato virus Y, genre Potyvirus, famille Potyviridae) qui est considéré dans tous les pays producteurs comme le virus le plus préjudiciable économiquement

Malgré la fiabilité des outils de diagnostic utilisés en certification et les efforts de contrôle (plus de 1.5 millions de tests ELISA réalisés sur les productions annuelles de tubercules en France), le PVY reste le virus le plus fréquent sur cette culture.

En raison de l’efficacité de transmission de ce virus par plus de 70 espèces de pucerons et sa très large gamme de plantes hôtes, cette stratégie a des limites puisque la fréquence du PVY en culture de pomme de terre reste élevée.

Dans ce contexte, il est donc nécessaire pour maintenir, voire améliorer, la qualité sanitaire du plant de
 
- poursuivre nos programmes d’épidémiovigilance sur le territoire pour anticiper toute émergence de nouveaux variants,

- de mieux connaître le processus épidémique du PVY au champ,

- d’évaluer les ressources génétiques disponibles et

- de proposer des méthodes alternatives de lutte en complément du contrôle de la qualité sanitaire des semences


En raison de l’impact économique fort du PVY sur la pomme de terre, les activités de recherche développées dans ce programme Virologie sont à 95% dédiées à ce virus ; néanmoins d’autres virus sont également pris en considération dans le cadre du développement d’outils de diagnostic et des expertises ponctuelles.

L'équipe

IMG_5532.JPG

Laurent Glais

Responsable programme

INRAE IGEPP
Le Rheu (35)

IMG_5592.JPG

Maryse Urvoy

Assistante ingénieure

INRAE IGEPP
Le Rheu (35)

IMG_5561.JPG

Frédéric Boulard

Ingénieur d'études

INRAE IGEPP
Le Rheu (35)

Nos partenaires

Comité Nord.png
SP.jpg
BPI-couleurs-fond-transparent.png
CCS.gif
BP-couleurs.jpg
LOGO_Grocep_2012_edited.jpg
INRAE.png
IGEPP.jpg
bottom of page